Papier timbré, un atelier d’écriture de lettres poétiques

En 2014, un atelier d’écriture de lettres poétiques naît au lycée La Pérouse-Kerichen à Brest, dont le principe consiste à proposer aux élèves de poser par voie postale une question poétique et décalée, une demande de renseignement inattendue à un interlocuteur de leur choix.

Dans ce film, intervenant, documentalistes et enseignants évoquent la version 2016 de cet atelier d’écriture, menée au lycée La Pérouse-Kerichen à Brest et à Nicolet Hich School à Glendale, USA.

Papier timbré, un atelier d’écriture de lettres poetiques from Lettres poétiques – art postal on Vimeo.

Le livre Papier timbré est en vente à la Petite Librairie à Brest, ou sur ce site.

Papier timbré – à la Petite Librairie

Retour en images sur la sortie de Papier timbré à la Petite Librairie mercredi dernier.
Lecture d’extraits du livre par les élèves, remise des prix Ping, Pong et Boule de neige par Steven Bucas, imaginaire Directeur Départemental de la Création Poétique – mais bien réel délégué de l’atelier Canopé de Brest – ainsi que Nora Flynn-Hébert, professeur d’anglais, qui  adresse une dernière réponse à Marine et Julie – et quelle réponse !

Papier timbré from Lettres poétiques – art postal on Vimeo.

Papier timbré – Who’s Dominique Canopé ?

Les élèves de l’option “Littérature et société” du lycée La Pérouse – Kerichen à Brest ont posté des courriers pour les USA sous le pseudonyme de Dominique Canopé. Chaque lettre devait contenir une question inattendue, poétiquement mise en scène. Deux élèves ont adressé leur lettre à un lycée de Manhattan, PPAS High School, et demandé  : peut-on, dans votre établissement, danser sur les tables du self à midi, comme dans le film High School musical ?
Toute une classe de PPAS High School ayant répondu, il fallait dévoiler le pot-aux-roses et révéler la véritable identité de Dominique Canopé…
Chose faite dans le petit clip ci-dessous, tourné à l’intention des élèves américains :

Papier timbré

couv Papier timbre

Écrire ou ne pas écrire ? Poster ou ne pas poster ?
Soixante-dix élèves français et américains ont choisi avec enthousiasme la première option. Ils ont expédié des lettres poétiques et décalées à des destinataires de leur choix (entreprises, personnalités, administrations…) pour leur soumettre toutes sortes de questions plus fondamentales les unes que les autres.
Découvrez dans cet ouvrage un défi littéraire malicieux.

Les lettres de ce livre ont été écrites par des élèves du lycée La Pérouse-Kerichen à Brest et de Nicolet High School à Glendale, USA, pendant l’année scolaire 2015 – 2016.  

Présentation du livre par des élèves de seconde du lycée La Pérouse-Kerichen mercredi 8 juin à 11h à la Petite Librairie à Brest.

logo_lycee_perouse_fond_blanc_250pixels

logo-canope300

Félicitations présidentielles

L’été s’achève… Il avait commencé en juin dernier, pour les élèves de seconde 2 du lycée La Pérouse Kerichen, par une lecture d’extraits de leur livre Madame, Monsieur… à la Petite Librairie à Brest.
Chacun des élèves ayant obtenu une réponse à sa lettre poétique a expédié un livre dédicacé à la personne qui lui avait répondu. Ce qui a conduit Arthur à dédier l’ouvrage rien moins qu’à François Hollande – l’Élysée ayant une première fois donné suite à sa lettre inattendue, dans laquelle il était question d’un délégué de classe en sixième faisant un point sur sa carrière politique (ça vous paraît compliqué ? achetez le livre !) – et, comme on peut le lire ci-dessous,  cet envoi a donné lieu a un deuxième courrier de l’Élysée, complimentant les élèves :

SONY DSC

SONY DSC

 à la Petite Librairie à Brest

 

lettreelysee2

D’autres suites à la publication du livre

L’entreprise Stabilo évoque l’atelier d’écriture et la lettre qu’ils ont reçu dans un article :
http://blog.stabilo.fr/merci-camille-pour-ta-lettre/

Yohann Nedelec, maire du Relecq-Kerhuon, parle de l’atelier et de la rencontre avec les élèves sur son blog :
http://yohann-nedelec.blogspirit.com/archive/2015/05/31/bien-vu-les-secondes-3048662.html

Au printemps dernier, c’était la deuxième édition de l’atelier d’écriture de lettres poétiques ; l’écho qu’il a rencontré a porté loin son principe et le prénom de Camille…  Ainsi, le centre Météo-France de Brest-Guipavas a sympathiquement réagi en juin à une lettre postée deux ans plus tôt, lors de la première édition, abordant le sujet grave de la pluie sur Brest.

SONY DSC

SONY DSC