Cui-cui, poèmes sans oiseaux

couverturecuicui

 

« Faut jamais tripoter le fusil à mémé »
Disait toujours papa. « Un coup, ça part tout seul. »
Mais moi j’ai pas fait gaffe et j’ai flingué l’aïeule
En décrochant du clou le vieux machin rouillé.

On a beau se défendre, on a beau s’excuser,
On a beau lui promettre un chouette et beau linceul,
La voir étendue net, les pieds dans les glaïeuls
Ça m’a fichu un choc. Ça m’a tout remué.

Elle avait pour manie, je m’en rappelle encore,
De clamer à tout va que le jour de sa mort
Y faudrait pas pleurer, que depuis tout là-haut

Elle aurait l’œil sur nous, et en toute occasion
Son âme vibrerait d’amour et d’attention.
Mémé, si tu m’entends, j’ai palpé ton magot.

Seize petits poèmes : Sanglot de la tranche de pain, À sa muse, « Piteux sur le ballon, je n’étais pas Zidane », Pierrot :…

Cui-cui, poèmes sans oiseaux, Hervé Éléouet, 34 p, 8 €
ISBN : 979-10-93300-02-3