Tous les articles par admin

Complainte sur la place Guérin

 

couvComplainteplaceGuerinctr

Parmi tant de lieux communs
Qui enchantent nos mémoires
Citons la place Guérin :
Connaissez-vous son histoire ?

L’histoire de la place Guérin à Brest enfin mise en quatrains, depuis l’origine de l’humanité jusqu’à l’année prochaine, pour seulement 4 euros. Une somme. Un petit livre de haute volée, indispensable aux érudits comme aux profanes, qui sortira samedi prochain à l’occasion du festival Des-lire(s) à l’Ouest.
Couverture : collage de Magali Simon.

Les livres du Fantôme des hortensias seront présentés au Café de la Plage à partir de 11h. On y trouvera aussi les ouvrages d’Anne Jullien et Clotilde de Brito.

A 14h et à 16h30 au Café de la Plage, lecture de poèmes par Anne Jullien, Hervé Eléouet et Clotilde de Brito

A 19h au Mouton à 5 pattes, batteule de poésie avec les 3 mêmes + Arnaud le Gouëfflec.

Le reste du programme :

Desliresalouestpgm

Desliresalouest

Dix nouvelles cartes postales

Une clé, une gomme, un manteau, un mouchoir, un torti, une pince à linge, un pinceau, une semelle, une ardoise, un souci… Voici dix nouvelles cartes postales représentant des poèmes objets.

cpcle

Tout ce qu’on serre par mon biais
Et par mon biais ce qu’on desserre
Ou me répugne ou m’indiffère :
C’est clé de fa qui me seyait.

Dans une tendre ritournelle,
Un air pompier, un opéra,
Ou pour que danse un petit rat,
Avec tambour et violoncelle.

Comme un enfant rêve en son lit,
Je songe sur mon établi.
Voyez ce qu’est la destinée :

Là, quelquefois, près de l’étau,
Entre la scie et le marteau,
Je sens la chose à ma portée.

 

cpgomme

Que l’on t’use
Ô ma muse
Et je passe…
Comme un dessin qu’on efface

 

cpmanteau

Je couvre d’un blanc manteau
Quelques braises qu’on attise
Afin que la flamme vive
Comme il neigera bientôt

 

cpmouchoir

Il n’est de nez que je ne mouche
(Même le tien Grand Mamamouche)

Aquilin, mauve ou pas vilain
Jamais jamais je ne me plains

Il n’est de nez que je ne mouche
(Même le tien Grand Mamamouche)

Tordu, bizarre ou mal fichu
C’est le destin qui m’est échu

Il n’est de nez que je ne mouche
(Même le tien Grand Mamamouche)

Distingué, grave ou bien goutteux
J’en mourrai ça n’est pas douteux

Il n’est de nez que je ne mouche
(Même le tien Grand Mamamouche)

 

cpnouille

Mon cœur se tord comme une hélice
Dont l’affamé fait son délice

 

cpince a linge

Un amour de pince à linge

Il passe une brise d’été
Sur le drap que je coince
Et ce vieux pull pour qui j’en pince
Flotte au vent d’à côté

 

cppinceau

Quel pinson sot peint sans pinceau ?
Sans pinceau qu’a peint ce pinson ?
Ce pinson-ci n’est pas si sot
Qui peint sans pinceau sa chanson.

 

cpsemelle

De la naissance au trépas
Sur le chemin qu’on emprunte
On voudrait bien n’être pas
Le cœur gros ni l’âme empreinte

De tristesse, ni l’orteil
Qui gratouille et nous démange
Mais c’est tous les jours pareil
C’est le destin qui nous mange

Quelque ailleurs où nous allons
Il a, monstre épouvantable
L’estomac dans les talons
Et ne quitte pas la table

 

cpsouci

Je meurs à la boutonnière
Un beau soir à l’opéra
Et mon âme saisonnière
Comme une larme expira

 

cptoit

Je suis un vers sur une ardoise
Qui sait courir et sait chanter
Comme on savoure une framboise
Dans les premiers jours de l’été

Papier timbré, un atelier d’écriture de lettres poétiques

En 2014, un atelier d’écriture de lettres poétiques naît au lycée La Pérouse-Kerichen à Brest, dont le principe consiste à proposer aux élèves de poser par voie postale une question poétique et décalée, une demande de renseignement inattendue à un interlocuteur de leur choix.

Dans ce film, intervenant, documentalistes et enseignants évoquent la version 2016 de cet atelier d’écriture, menée au lycée La Pérouse-Kerichen à Brest et à Nicolet Hich School à Glendale, USA.

Papier timbré, un atelier d’écriture de lettres poetiques from Lettres poétiques – art postal on Vimeo.

Le livre Papier timbré est en vente à la Petite Librairie à Brest, ou sur ce site.

Papier timbré – à la Petite Librairie

Retour en images sur la sortie de Papier timbré à la Petite Librairie mercredi dernier.
Lecture d’extraits du livre par les élèves, remise des prix Ping, Pong et Boule de neige par Steven Bucas, imaginaire Directeur Départemental de la Création Poétique – mais bien réel délégué de l’atelier Canopé de Brest – ainsi que Nora Flynn-Hébert, professeur d’anglais, qui  adresse une dernière réponse à Marine et Julie – et quelle réponse !

Papier timbré from Lettres poétiques – art postal on Vimeo.

Papier timbré – Who’s Dominique Canopé ?

Les élèves de l’option « Littérature et société » du lycée La Pérouse – Kerichen à Brest ont posté des courriers pour les USA sous le pseudonyme de Dominique Canopé. Chaque lettre devait contenir une question inattendue, poétiquement mise en scène. Deux élèves ont adressé leur lettre à un lycée de Manhattan, PPAS High School, et demandé  : peut-on, dans votre établissement, danser sur les tables du self à midi, comme dans le film High School musical ?
Toute une classe de PPAS High School ayant répondu, il fallait dévoiler le pot-aux-roses et révéler la véritable identité de Dominique Canopé…
Chose faite dans le petit clip ci-dessous, tourné à l’intention des élèves américains :